Benigno Aquino III, « Noynoy » : le président du changement ?

Noynoy Aquino a été élu président en mai dernier. Il est le fils de Ninoy Aquino (un opposant de Marcos, assassiné en 1983) et de Cory Aquino (qui a présidé les Philippines de 1986 à 1992, après le People Power). Noynoy Aquino a été élu grâce à un fort soutien populaire, dû à l’aura de ses parents et à ses discours progressistes, en particulier en faveur des pauvres et des droits humains. Lors de son arrivée au pouvoir, Noynoy Aquino a nommé ministre de la Justice Leila de Lima, une militante de longue date des droits humains et a annoncé la reprise des négociations de paix avec le CPP-NPA-NDF. Il a également reconnu que l’arrestation des « 43 de Morong » était entachée d’irrégularités.

Dans le même temps, il a prolongé Oplan Bantay Laya qui se terminait normalement avec le mandat de l’ex-présidente (GMA) et les seuls prisonniers politiques qu’il a libérés sont des militaires putschistes. Noynoy Aquino fait partie des propriétaires de l’Hacienda Luisita et il a laissé son clan familial continuer de priver de leurs droits les milliers de paysans de l’hacienda à qui une partie des terres de la propriété devrait être redistribuées selon la loi de 1988.

Advertisements
This entry was posted in Assassinats politiques et disparitions, réforme agraire. Bookmark the permalink.

One Response to Benigno Aquino III, « Noynoy » : le président du changement ?

  1. Pingback: Sur la lutte des paysans pour la réforme agraire | Solidarités – Philippines

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s