3 femmes meurent chaque jour aux Philippines des suites d’un avortement clandestin

L’avortement est interdit aux Philippines et le récent rapport (intitulé Forsaken lives) du Center for Reproductive Rights estime que 560 000 femmes auraient recours à un avortement clandestin. Environ 1000 femmes décéderaient chaque année des complications entrainées par des avortements pratiqués dans des conditions sanitaires déplorables ou provoqués par des décoctions traditionnelles de plantes. Le rapport souligne également que les femmes qui ont recours aux personnels médicaux suite à un avortement subissent souvent une forte réprobation morale et se voient parfois refusées d’être soignées.

Advertisements
This entry was posted in femmes. Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s