Judilyn Carina Oliveros, l’une des « 43 de Morong », ne doit pas retourner en prison après son accouchement

Le 22 juillet, Judilyn Carina Oliveros a accouché par césarienne d’un garçon au Philippine General Hospital. Le gynécologue et le pédiatre qui ont examiné Judilyn et son enfant ont recommandé qu’ils soient tous deux remis en liberté. On considère habituellement qu’il faut 65 jours à une femme pour totalement récupérer après une césarienne. Or Judilyn doit être réincarcéré ce lundi au cam de Bagong Diwa… et son enfant remis en liberté !

Le camp Bagong Diwa ne dispose d’aucun équipement pour assurer la santé et le bien-être de la jeune femme :  Le camp est surpeuplé et la cellule où la jeune femme va être affectée est celle où se trouvent les 23 autres prisonnières de Morong.

Le groupe de soutien au « 43 de Morong » demande la libération de Judilyn, pour des raisons sanitaires et humanitaires, mais aussi de celle des 43 prisonnier-e-s de Morong et l’abandon des poursuites et des accusations fallacieuses à leur encontre.

Deux anciennes prisonnières politiques de l’époque Marcos, Judy Taguiwalo (professeur à l’Université des Philippines) et  Marie Hilao-Enriquez (présidente de l’ONG Karapatan pour les droits humains aux Philippines), qui ont toutes deux accouché en prison, ont également demandé la libération de Judilyn.

Advertisements
This entry was posted in 43 de Morong. Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s